• et Si On s’abonnait ?

  • Cuisine à la bouilloire

    photo-cuisine-a-la-bouilloire

    A l’hôtel, au camping, dans votre chambre d’étudiant : une simple bouilloire, des sachets en plastique de type congélation et un récipient en plastique, tout un chacun peut préparer des plats délicieux, élaborés et diététiques.

    Avis des lecteurs :

    450 recettes invitent à réaliser un curry de lieu jaune aux fruits, des huîtres plates à la menthe, une épaule de veau aux lardons, des pissenlits à l’andouille de Vire, une papaye aux pignons, etc.

    Jean-Philippe Derenne propose dans « Cuisiner en tous temps, en tous lieux » un livre révolutionnaire fondé sur un nouveau mode de cuisson. Avec une simple bouilloire, n’importe qui peut préparer n’importe où des plats délicieux et diététiques. Il suffit de placer des ingrédients dans un sachet en plastique de type congélation puis de déposer celui-ci dans un récipient en plastique, de verser l’eau bouillante, de respecter le temps de cuisson – quelques minutes au maximum – et le plat est prêt !

    Cette méthode de cuisson, d’une extrême simplicité, permet de respecter la saveur et les qualités nutritionnelles des ingrédients, sans ajout de corps gras, sans casserole, poêle ni feu de cuisson. Ainsi, en tous temps, en tous lieux, les lecteurs de ce livre détiendront les secrets d’une nouvelle manière de cuisiner, plus facile, plus économique, et surtout plus savoureuse.

    Outre ses 450 recettes, cet ouvrage se lit également comme une encyclopédie amoureuse des produits et de la manière dont, depuis la Babylone antique, on les prépare et on les déguste. Après L’Amateur de cuisine et La Cuisine vagabonde, il constitue le dernier tome du cycle culte de L’Amateur de cuisine.
    Une cuisine inventive qui ravira les amateurs éclairés, toujours à la recherche d’une innovation, comme ceux que l’idée de préparer des plats trop sophistiqués rebute a priori.

    la méthode Derenne appliquée au merlan à la normande.

    Il faut : un filet de merlan de 150 g ; 20 g de champignons de Paris frais ; 6 g d’échalote ; 15 g de beurre ; 20 g de crème ; une cuillère à café de jus de citron ; une cuillère à soupe de vin blanc sec ; du sel ; du poivre.

    Munissez-vous également d’une bouilloire d’un litre ; d’un récipient en plastique de 1,5 l et de deux sacs à congélation d’un litre.

    Mettre le merlan dans le premier sac. Bien appuyer pour chasser l’air et fermer avec une attache. Laver et sécher les champignons. Jeter les pieds, sauf s’ils sont tous petits. Les couper en cubes de 3 millimètres de côté. Eplucher et couper l’échalote en cubes de 1 millimètre de côté. Mettre champignons, échalotes, beurre, crème, jus de citron, vin blanc, sel et poivre dans le second sac. Bien appuyer pour chasser l’air. Fermer avec l’attache. Faire bouillir un litre d’eau dans la bouilloire. Mettre les sacs au fond du récipient, collet vers le haut. Verser l’eau bouillante. Couvrir. Après deux minutes, jeter l’eau. Ouvrir le sac du poisson et le mettre sur une assiette. Ouvrir le second sac et verser la sauce sur le poisson.

    Source : www.mollat.com

    Lu 2109 fois

    Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

    0 commentaire

    Commentaires

    Loading Facebook Comments ...

    Répondre

    Vous devez être connecté pour poster un commentaire.