• et Si On s’abonnait ?

  • En ce temps là

    En ce temps là

    Mon dieu qu’il semble bien loin parfois le temps où :

    Avis des lecteurs :

     

    – Les instituteurs ne faisaient jamais le grève, n’étaient jamais malades et que le seul moyen pour nous d’avoir une demi journée sans cours c’était les deux malheureuses réunions pédagogiques par an.

     

    – On écoutait des disques vinyles dans un mange-disque.

     

    – Le Reader’s digest vous envoyait en cadeau un disque souple en plastique format 45 T.

     

    – L’on vidait le baril de poudre de maman pour trouver le cadeau Bonux.

     

    – On pouvait frimer avec nos cigarettes en chocolat, nos pipes en plastiques.

     

    – Où l’on payait la marchande avec des francs en chocolat qui ressemblaient à des louis d’or.

     

    – Où on allait en cours d’EMT.

     

    – Où on nous obligeait à porter des sous-pulls à cols roulés qui étaient soient vert pomme, bleu, orange, rouge ou jaune criard.

     

    – Où l’on toutouyoutait avec Davina et Véronique dans la douche le samedi matin.

     

    – Où l’on regardait la mire à la télé pour entendre ce qui se disait à la radio.

     

    – Où les gens avaient des canapés en skaï sur lesquels on ne pouvait pas bouger une fesse sans attirer l’attention de toute l’assemblée (c’était griller pour prendre sur la table de salon un gâteau discrètement).

     

    – Où des speakerines habillées de jupes à carreaux et des pulls à cols roulés (elles aussi) nous présentaient les programmes de la soirée.

     

    – Où Garcimore nous disait de nous décontrasté tout en loupant ses tours.

     

    – Où l’on mangeait des picorettes, des treets et des raiders.

     

    – Où l’on regardait Dallas et Santa Barbara.

     

    – Où l’on pouvait jouer à la chasse aux caddies abandonnés n’importe où sur le parking du supermarché Mammouth (qui écrasait les prix comme ma cousine à l’époque) et où une personne était payée à jouer à la chasse au caddies toute la journée pour tenter de tous les rassembler au même endroit.

     

    – Où à l’école on nous donnait des documents ronéotypés bleus baveux qui faisaient sentir l’alcool à toute la salle de classe pendant le reste de la journée.

     

    – Où l’on voyait les invités fumer à la télé.

     

    – Où les émissions en direct buggaient tout le temps et où l’on voyait apparaître le célèbre écran avec la super musique de fond : dans quelques instants la suite de votre émission.

     

    – Où Léon Zitrone perdant ses lunettes renvoyait l’antenne en disant : ici Léon Zitrone à vous Cognac Jaye.

     

    – Où il y avait groquik sur le nesquik et non pas un lapin ridicule.

     

    – Où l’on mangeait de la vache Grosjean plutôt que de la vache qui rit parce que la vache Grosjean passant la langue avait un petit air sadique.

     

    – Où l’on remplissait nos albums paninis.

     

    – Où les tapisseries étaient à fleurs oranges ou à lignes verticales.

     

    – Où on vous mettez une cagoule doublée d’une écharpe pour que vous n’attrapiez pas froid, résultat vous chopiez des boutons sur le menton.

     

    – Où les contours des télévisions étaient en bois sans télécommande et que vous deviez toujours vous lever pour changer les chaînes ou monter le son pour vos parents parce que c’était vous l’enfant et que ça devait bien sur vous amuser….

     

    Et sûrement tellement d’autres encore….. Non ?

     

    T’oublies : où on jouait dans la cours de récréation à des jeux qui ne nécessitaient pas de pile (le jeu du facteur c’était sympa et le ballon prisonnier).

    Lu 6 fois

    Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

    0 commentaire

    Commentaires

    Loading Facebook Comments ...

    Répondre

    Vous devez être connecté pour poster un commentaire.