• et Si On s’abonnait ?

  • Grenade : le fruit des Dieux

    Grenade le fruit des Dieux

    De nom commun : « grenade, pomme grenade », de nom scientifique : « punica granatum », appartenant à la famille des punicacées, on appelle la grenade le « fruit des Dieux  » et ce n’est pas un hasard…

    Avis des lecteurs :

    Symbole de fertilité à cause de l’abondance de ses graines et de sa forme ronde, elle était considérée comme le fruit des dieux en Egypte.

    Ce fruit a été sans doute l’un des premiers à être domestiqués dans le Moyen-Orient  (plus précisément en Iran, croit-on), il y a environ 5 000 ou 6 000 ans. À cause de la résistance de son écorce, qui en fait un fruit de longue conservation et peu susceptible d’être abîmé durant le transport, la grenade a constitué, très tôt dans l’histoire, un des aliments de base des voyageurs et caravaniers. D’autant plus que sa pulpe gorgée d’eau et légèrement acidulée permettait d’étancher la soif durant les longues traversées du désert. Ses pépins se sont donc rapidement disséminés vers l’est (Afghanistan, Inde, Chine) et vers l’ouest (Égypte).

     

    Les Maures l’introduiront en Espagne où, sous leur influence, elle donnera son nom à la ville de Grenade. Symbole de fertilité en Mésopotamie, en Asie ainsi que dans la Grèce et la Rome antiques, elle revêt diverses autres significations dans les trois grandes religions monothéistes : nostalgie de la terre promise pour les Hébreux en exil, symbole des perfections divines pour les chrétiens, antidote contre la haine et l’envie chez les musulmans.

     

    Aujourd’hui, le grenadier est cultivé dans de nombreuses régions tropicales et subtropicales sèches de l’Europe, de l’Afrique et de l’Asie, de même qu’en Amérique, depuis la Californie jusqu’au Chili. Longtemps ignorée par les consommateurs nord-américains, la grenade est en train d’acquérir une excellente réputation auprès des gourmets, certains l’ayant qualifiée en 2004 de « fruit tendance » de l’année. À cette popularité culinaire s’ajoute l’intérêt qu’elle suscite chez les chercheurs, qui se penchent sur ses propriétés anti oxydantes et sur le rôle qu’elle pourrait jouer dans la prévention de diverses maladies.
    Pourquoi mettre la grenade au menu ?

    – Sa saveur aigre-douce est un véritable petit bonheur pour les papilles gustatives.
    Les enfants adorent croquer ses graines pulpeuses, qui éclatent délicieusement sous la dent.

    – son fort pouvoir antioxydant, particulièrement dans son jus.

    La consommation de jus de grenade pourrait retarder le développement de cellules cancéreuses. La chair à la fois sucrée et acidulée de la grenade permet de l’apprêter de nombreuses façons.

     

    Cuisinez avec la grenade

    Dans les salades :

    – Avec de la mâche ou de la roquette, des raisins secs et des noisettes ;
    avec des verdures amères (chicorée, endive) et des châtaignes ; arroser d’un filet de jus de citron et d’huile d’olive.

    – Dans cette salade de fruits qui daterait du temps d’Homère et qui comprend presque tous les fruits connus à l’époque : poires ou pommes, raisins, cerises, abricots, pêches, prunes, figues, le tout assaisonné de miel et, si désiré, d’un filet d’une liqueur fruitée. On peut omettre la liqueur et servir avec du yogourt, du fromage cottage ou du fromage blanc.

    – ou ajouter une poignée de grains de grenade frais à une salade de fruits secs comprenant abricots, pruneaux, raisins, amandes, pistaches, assaisonnés d’eau de rose ou de fleur d’oranger et d’un peu de miel.

    Dans la salsa :

    – Grains de grenade, piment fort, oignon vert, morceaux d’agrumes et feuilles de coriandre.
    Servir une poitrine de poulet marinée dans du jus d’orange et de la sauce soya sur un lit de jeunes épinards crus, agrémentés de figues et de grenade.

    – Légèrement revenus dans un peu de beurre, les grains de grenade accompagneront à merveille une viande rôtie ou rehausseront un plat de légumes sautés.

    – Farcir un piment doux (si possible de type Corne de taureau) de fruits secs et de noix, napper d’une sauce aux noix et parsemer de grains de grenade.

    – On ajoutera quelques grains de grenade frais sur une tranche de pain tartinée de pâte hoummos (pâte de sésame et de pois chiche).

    – Dans les gâteaux, muffins et autres pâtisseries, les grains de grenade séchés peuvent remplacer les raisins secs.

    – Simplement servie avec du riz noir ou, à défaut, du riz brun et des amandes effilées que l’on aura fait rôtir.
    Le jus, le sirop et la mélasse de grenade ont aussi leurs nombreux usages :

    Soupe au riz et aux lentilles : faire sauter des oignons dans du beurre clarifié ou de l’huile, ajouter du riz, des lentilles, du curcuma, du sel, du poivre et de l’eau, et amener à ébullition. Baisser le feu et mijoter environ 45 minutes. Ajouter du persil, des oignons verts et du jus de grenade (environ une tasse pour huit tasses d’eau) et mijoter 10 à 15 minutes. Garnir de feuilles de menthe et de raisins secs, puis servir.

    Muhammara : cette sauce turque est composée de poivron rouge grillé et pelé, ail, oignon, pâte de piment ou petit piment fort, chapelure de pain intégral, noix moulues, jus de citron, mélasse de grenade (qu’on peut remplacer par du jus concentré), yogourt, cumin et sel, que l’on passera au mélangeur et que l’on montera ensuite en sauce en ajoutant graduellement de l’huile d’olive. On la sert en trempette avec du pain pita, des craquelins ou, pourquoi pas, des crudités.

    À cause de sa richesse en enzymes protéolytiques, le jus sert traditionnellement à faire mariner les viandes ou les poissons.

    Dans le kisir, version turque du taboulé, composé de poivron rouge ou de tomate, boulghour, oignon, persil, menthe et un peu de jus de grenade. On le sert traditionnellement sur des feuilles de vigne blanchies dans l’eau bouillante.

    Incorporer le jus dans une vinaigrette et en assaisonner des betteraves rôties au four et agrémentées de noisettes grillées.

    Préparer une sauce comprenant huile d’olive, jus de citron, mélasse de grenade, menthe et persil hachés, sel et poivre, et en napper une salade d’aubergines grillées.
    Dans les coulis, les crèmes, les sorbets et les glaces

    Napper un gâteau au fromage d’une sauce à la grenade.

    Lu 850 fois

    Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

    0 commentaire

    Commentaires

    Loading Facebook Comments ...

    Répondre

    Vous devez être connecté pour poster un commentaire.