• et Si On s’abonnait ?

  • Le bambou, c’est top !

    photo-le-bambou-c-est-top

    Stars de nos jardins et balcons depuis quelques années, le bambou est pourvu de nombreuses qualités qui restent pourtant méconnues pour la plupart d’entre nous. Le bambou c’est beau, mais pas seulement !

    Avis des lecteurs :

    Un nom générique qui rassemble près de 1300 espèces

    Il existe une quantité très importante d’espèces de bambous que seuls des professionnels, des botanistes ou des jardiniers chevronnés peuvent reconnaître. Pour les jardiniers en herbe que nous sommes mieux vaut se référer à la taille pour notre achat.

    Le bambou est classé en quatre catégories : le bambou nain (hauteur maxi : 1.50 m), le petit (de 1.50 à 3 m), le moyen (de 3 à 9 m) et le géant qui peut atteindre 30 m de haut.

    Dans nos jardins ou terrasses, nous nous contenterons du bambou nain ou petit.


    Le bambou c’est l’idéal pour :

    – Aménager un endroit difficile à entretenir : le bambou demande très peu d’attention ; il pousse presque tout seul ! Il a très peu d’exigences : il préfère les sols légers ou rocailleux, mais pas trop humides.

    – Décorer un talus : les racines du bambou s’y développent très bien.

    – Pour avoir un peu de verdure même en hiver, il ne perd pas ses feuilles. C’est une plante robuste qui supporte très bien la gelée. Le feuillage peut s’abîmer mais il reprendra une belle couleur dès les premiers jours du printemps.

    – Se protéger des voisins : été comme hiver, une haie de bambou se révèle très efficace et très agréable à regarder.


    En pratique


    Quand doit-on le planter ?

    La période idéale se situe entre la fin de l’été et le début de l’automne. La plante a le temps de s’acclimater à sa nouvelle demeure avant le début de l’hiver. Toutefois, le bambou est une plante ni fragile ni exigeante, elle supportera très bien une plantation au printemps ou en été.


    Comment ?

    Le bambou se propage très rapidement grâce à ses racines (rhizomes). Pour éviter que votre jardin soit envahi, l’astuce est de construire une barrière anti-rhizomes.

    Comment ? C’est très simple, il suffit de creuser, tout autour de la zone de plantation, une tranchée pour y glisser à la verticale un film de polypropylène (disponible dans les jardineries sous l’appellation « barrière anti-rhizome »).

     

    L’entretien

    Robuste, il s’acclimate facilement aux conditions météorologiques et nécessite peu d’eau. On peut l’encourager à repartir en végétation au printemps avec de l’engrais (du fumier azoté).

     

    Peut-on tailler les bambous ? Oui, mais le mieux est de les faucher.


    Et sur mon balcon ?

    Le bambou supporte très bien les conditions souvent difficiles d’ensoleillement et de fluctuations de température liées à ces espaces.

    C’est de surcroît une très jolie barrière végétale entre notre balcon et celui de nos voisins.

     

    Source : www.femmeactuelle.fr

     

    Conserver les fleurs coupées.

    Lu 584 fois

    Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

    0 commentaire

    Commentaires

    Loading Facebook Comments ...

    Répondre

    Vous devez être connecté pour poster un commentaire.