• et Si On s’abonnait ?

  • Lettre importante envoyée à Greenzer

    photo-lettre-importante-envoyee-a-greenzer

    « L’aspirateur qui venait de la mer »
    Aujourd’hui à Greenzer nous avons reçu une lettre écrite par un certain « Monsieur sac plastique ». Il désire nous faire part de son mécontentement quant à notre gestion des déchets de la mer, mais aussi de ses espoirs. Nous vous retranscrivons la lettre telle quelle.

    Avis des lecteurs :

    Chers amis de Greenzer bonjour. Je sais ce que vous pensez, un sac plastique qui sait écrire c’est étrange. Mais ce n’est pas moins hallucinant que de jeter des tonnes de déchets dans les océans non ?

    Cela fait des années que je traine dans l’eau en attendant qu’on me repêche. C’est pas trop tôt ! Et il parait qu’on va me recycler afin de me transformer en aspirateur. C’est une entreprise nommée Electrolux qui va s’occuper de moi.

    Vous croyez vraiment que ça m’amuse, de trainer dans l’océan ? Est-ce que c’est de ma faute si les tortues me confondent avec une méduse et me grignotent, ou si les oiseaux marins me picorent, provoquant leur mort dans d’atroces souffrances ? C’est plutôt sur vous, les humains, que repose la responsabilité de ces désastres.

    Je me suis récemment entretenu avec mes autres collègues sacs plastique, on en a marre ! Que ce soit en mer Baltique, en mer Méditerranée ou dans les océans du globe, nous sommes des millions à flotter entre deux eaux.

    Vous appelez ça poétiquement un Plastic Vortex, bravo, mais pour nous c’est simplement une décharge ambulante.

    Et pas des moindres : selon les dernières estimations, rien que dans l’Océan Pacifique nous représenterions une surface de 1 300 000 km² pour 3 millions de tonnes. Parmi nous principalement des sacs plastiques mais aussi des emballages divers, des bouchons, etc.

    Alors qu’une entreprise comme Electrolux décide de nous ramasser, pour nous transformer en aspirateur, on ne peut qu’être heureux. Au moins on servira à quelque chose. Leur opération s’appelle « Vac from the sea » et a démarré le 25 juin à St Cyr sur Mer dans le sud de la France. C’est là que j’ai été ramassé, sur la plage de Lecques. Electrolux ne s’arrêtera pas là, 6 mers et océans seront nettoyés, de la Baltique à l’océan indien. Bon, je vous le concède, ce n’est pas grand-chose, mais si tout le monde suivait cet exemple, nous pourrions dire adieu à votre satané Plastic Vortex.

    Quant à moi, je dois vous laisser. Je vais rejoindre mes congénères, c’est que j’ai à faire : le premier aspirateur « vac from the sea » doit être fin prêt le mois prochain, en août. Qui sait, peut être qu’on se reverra dans votre salon un jour. En attendant lors de vos vacances, pensez un peu à la mer avant d’y jeter vos déchets…

    Bien cordialement,

    Monsieur sac plastique.


    Source : greenzer.fr

    Lu 331 fois

    Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

    0 commentaire

    Commentaires

    Loading Facebook Comments ...

    Répondre

    Vous devez être connecté pour poster un commentaire.