• et Si On s’abonnait ?

  • Se soignez enceinte

    photo-se-soignez-enceinte

    Soulager les petits maux de la grossesse sans recourir à l’automédication, c’est possible !

    Avis des lecteurs :

     Prévention et médecines douces suffisent le plus souvent à tout faire rentrer dans l’ordre. Prudence toutefois. Tout ce qui est « naturel » n’est pas forcément sans risque. Nos conseils pour vous soulager sans danger.


    NAUSEES

    Elles peuvent faire partie des premiers symptômes de la grossesse, mais ce n’est pas un passage obligé. Seule une femme sur deux en souffre. Heureusement, ces nausées ne durent pas dans la plupart des cas, au-delà du premier trimestre. Ce phénomène reste pourtant encore très mystérieux : certains spécialistes suspectent les sécrétions hormonales, responsables d’une plus grande sensibilité olfactive et d’un relâchement musculaire de l’estomac tandis que d’autres pointent davantage la fatigue et le stress.

    Solutions douces : Pour éviter d’avoir sans cesse le cœur au bord des lèvres, fractionnez vos repas en plusieurs collations tout au long de la journée pour que votre estomac ne reste jamais vide trop longtemps. Limitez également les plats trop riches ou trop épicés. Si tout cela n’y fait rien, vous pouvez atténuer l’intensité de ces nausées en suçant une rondelle de citron ou en avalant un verre d’eau citronnée, bien fraîche. Très efficace aussi, la tisane de gingembre. Il suffit de faire infuser quelques rondelles de gingembre frais pendant 10 minutes. Vous pouvez également faire appel à l’homéopathie avec des granules de Cocculus Indicus* 9CH ou encore Nux Vomica* 9CH avec Sepia* 15CH. Quant à l’acupuncture, elle est aussi tout indiquée. Deux ou trois séances suffisent le plus souvent à vous soulager.


    JAMBES LOURDES

    Vos jambes sont gonflées, vous avez des fourmillements voire des douleurs, surtout en fin de journée. En cause, l’augmentation du volume sanguin pendant la grossesse et des parois veineuses moins toniques sous l’effet des hormones. Si vous ajoutez à cela la prise de poids pendant neuf mois et d’éventuels problèmes de rétention d’eau… Ces problèmes de circulation sanguine n’ont pas fini de vous enquiquiner. Mais attention, des œdèmes importants et soudains doivent vous faire consulter impérativement.

    Solutions douces : Pour atténuer ces symptômes, adoptez déjà quelques bonnes habitudes : Chaque jour, marchez au moins une demi-heure et douchez vos jambes à l’eau froide de bas en haut. Pensez aussi à surélever vos jambes en toute occasion. En plaçant par exemple des bottins sous les pieds de votre lit ou avec un petit tabouret quand vous êtes assise. Evitez aussi de croiser les jambes et oubliez un temps les talons aiguilles. Enfin, ne portez pas de vêtements trop ajustés ou de chaussettes trop serrées qui entravent la circulation. Mais si vous souffrez beaucoup ou que vous avez des veines apparentes n’hésitez pas à vous faire prescrire des bas de contention.


    CRAMPES

    Vous voilà à peine endormie, qu’une vilaine contracture musculaire dans le mollet vous tire de votre sommeil. Ces maudites crampes sont surtout fréquentes à partir du 2e trimestre, mais l’on n’en connaît pas exactement la cause même si un déficit en vitamine B, en calcium et en magnésium est le plus souvent évoqué. Des facteurs circulatoires peuvent aussi entrer en ligne de compte puisque ces troubles arrivent souvent au repos, lorsque le débit sanguin diminue dans les vaisseaux.

    Solutions douces : Privilégiez une alimentation riche en calcium, essentiellement avec des produits laitiers et foncez sur le magnésium en misant sur les fruits et légumes secs. Faites-vous aussi plaisir chaque jour, avec un carré de chocolat noir à forte teneur en cacao (70% minimum). Il vous apportera du magnésium en quantité intéressante pour un apport calorique modéré. Si malgré ce « régime », une crampe survient, vous pouvez tenter de la faire céder en étirant doucement le membre dans le sens inverse de la crampe. Si cela ne fonctionne pas, essayez de marcher pieds nus sur un carrelage froid. L’homéopathie avec entre autres Cuprum Metalllicum* 9CH associé à Zincum Metallicum* 9CH, peut également vous apporter un mieux.


    BRULURES DIGESTIVES

    Cette sensation de remontée acide, d’abord le long de l’œsophage puis dans la gorge pour se terminer dans la bouche, n’est vraiment pas agréable. Appelé aussi pyrosis, ce phénomène est pourtant très fréquent pendant la grossesse. Au fil des mois, l’utérus grossit et vient appuyer sur l’estomac qui est refoulé vers le haut. Sous la pression, le liquide de l’estomac remonte vers l’œsophage, provoquant ces reflux acides.

    Solutions douces : Pour limiter les secrétions acides de l’estomac, limitez les épices et les repas copieux très riches en graisses. Buvez des eaux riches en bicarbonate pour calmer l’acidité gastrique et sachez que le lait et la purée peuvent avoir un effet apaisant, tout comme les amandes. Enfin lorsque vous êtes allongée, surélevez votre buste avec des coussins. Là encore, pensez à l’homéopathie avec entre autre Argentum Nitricum* 9CH ou Robinia* 5CH. L’acupuncture donne aussi de bons résultats.


    MAUX DE DOS

    Plus votre ventre s’arrondit, plus votre mal de dos augmente. Normal. L’augmentation du poids de l’utérus projette le centre de gravité en avant et la distension des muscles abdominaux qui deviennent moins efficaces provoque une cambrure exagérée du bas du dos. Ce relâchement ligamentaire du bas du dos et des articulations sacro-iliaques peut accentuer la douleur. Mais si elle devient permanente, très douloureuse et irradie dans la fesse ou dans la cuisse, consultez un médecin, voire un ostéopathe.

    Solutions douces : Certaines postures permettent d’atténuer ces douleurs : Marchez le dos bien droit et évitez tant les chaussures plates que les talons aiguilles. Baissez-vous en fléchissant les jambes et évitez de porter des charges trop lourdes. Surtout, reposez-vous et s’il le faut, appliquez des serviettes chaudes ou une bouillotte sur le point douloureux. L’homéopathie avec des granules de Rhus Toxicodendron* 15CH et Ruta Graveolens 15CH* peuvent venir compléter cette ordonnance. Tout comme l’acupuncture et si besoin des séances de kinésithérapie pourront être prescrits par votre médecin.

    Lu 381 fois

    Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

    0 commentaire

    Commentaires

    Loading Facebook Comments ...

    Répondre

    Vous devez être connecté pour poster un commentaire.